Marchez sur les pas d’Anne Frank lors d’une visite d’Amsterdam

Comparez les prix pour cette activité
Marchez sur les pas d’Anne Frank lors d’une visite d’Amsterdam

Découvrez à quoi ressemblait la vie à Amsterdam pendant la Seconde Guerre Mondiale à travers des anecdotes du journal d’Anne Frank et visiter sa maison !

La ville d’Amsterdam n’est pas simplement connue pour ses canaux ou ses coffee-shops, c’est aussi et avant tout une ville riche historiquement. C’est d’ailleurs l’occasion de découvrir l’une des pans de notre Histoire en allant sur les pas d’Anne Frank et de sa famille.

Grâce à une visite guidée, vous découvrirez à quoi ressemblait la vie à Amsterdam durant cette époque terrible de la Seconde Guerre mondiale, vous observerez des traces encore visibles de ce conflit international qui a meurtri tant de familles dont les Frank. En effet, la maison de cette famille est à elle seule le symbole de toute une génération, de toute une époque.

Un rappel historique sur les pas d’Anne Frank

C’est en 1933 que la famille Frank fuit l’Allemagne devenue nazie et part s’installer alors à Amsterdam. Le père d’Anne, Otto, ouvre une boutique d’épices mais les affaires ne vont pas durer longtemps : en effet, l’invasion nazie submerge peu à peu toute l’Europe, et la Hollande n’est pas exempte de ce raz de marée. Des mesures anti-juives sont prises tous les jours, obligeant la famille Frank à vivre dans la clandestinité.

Statue Anne Frank, Amsterdam

Crédit photo: Flickr – Okko Pyykkö

En 1942, la famille Frank avec les deux filles, Anne et Margot, en compagnie d’une autre famille, décident de se cacher dans une maison, précisément dans une cache aménagée. C’est grâce au concours de deux employés d’Otto Frank que la famille va pouvoir survivre et assurer son ravitaillement.

Officiellement, tout avait été organisé pour qu’il n’y plus aucune trace de la famille Frank à Amsterdam : aux yeux du monde (nazi), la famille disparaissait de la circulation. Mais en 1944, la famille Frank fut dénoncée à la police nazie, puis elle fut déportée vers le camp de la mort de Bergen-Belsen.

Aujourd’hui encore, malgré diverses enquêtes, l’identité du délateur demeure inconnue.

Dans toute cette tragédie, un livre a survécu : le journal que tenait la jeune Anne Frank durant cette période captive et secrète. Le livre décrit avec bouleversement, sincérité et simplicité près de 25 mois passés dans l’isolement, la solitude, le silence et la promiscuité avec des compagnons d’infortune, tous cachés dans un abri dont la seule entrée était dissimulée par une bibliothèque.

Panneau de la maison d'Anne Frank

Crédit photo: Flickr – David Berkowitz

Mieux comprendre l’occupation nazie à Amsterdam

Pour mieux comprendre cette période relatée par Anne Frank dans son Journal, votre guide (en anglais) vous donnera rendez-vous d’abord sur la place Waterloo où vous découvrirez les principaux monuments de la ville qui portent toujours les stigmates du conflit mondial.

C’est ainsi que commencera votre découverte du mode de vie des habitants d’Amsterdam et notamment des Juifs sous l’Occupation allemande. Tandis que certains cohabitèrent avec l’armée nazie, d’autres tentèrent de se rebeller et d’autres encore se terrèrent de peur d’être dénoncés et déportés comme 100.000 autres personnes aux Pays-Bas, à l’instar de la famille Frank.

La visite permet aussi de parcourir le quartier Juif d’Amsterdam, d’admirer la synagogue, le musée portugais et des lieux de résistance comme la maison où s’était recluse la famille d’Anne Frank, aujourd’hui appelée la Maison Anne Frank.

C’est ailleurs devant « leur » maison que la visite se termine. Il convient à votre convenance d’entrer découvrir cette maison car le billet d’entrée n’est pas compris dans la visite.

Maison Anne Franck, Amsterdam

Crédit photo: Flickr – karmacamilleeon

Visiter la Maison d’Anne Frank

La visite guidée sur les pas d’Anne Frank s’achève donc devant la porte de la maison des Frank. Vous êtes alors libre d’entrer dans le musée. La Maison Anne Frank est ouverte sept jours sur sept à l’exception de Yom Kippour. D’avril au mois d’octobre inclus, le musée est ouvert tous les jours de 9h00 à 22h00, et de novembre à mars inclus le musée est ouvert tous les jours de 9h00 à 19h00 (le samedi jusqu’à 21h00).

Si vous arrivez avant 15h30, vous ne pourrez rentrer que si vous avez acheté en ligne votre billet sur le site officiel du musée. Après 15h30, vous pouvez acheter votre billet à l’entrée du musée.

Les tarifs sont les suivants :

Plein tarif : 9€
Tarif réduit adolescents (10-17 ans) : 4,50 €
Tarif réduit enfants (0-9 ans) : entrée gratuite

Billet électronique : un supplément de 0,50 €

Crédit photo principale : Flickr – Bogdan Migulski

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Amsterdam
Répondre

Laisser un commentaire

Generation Voyage sur Facebook
Retrouvez également Generation Voyage gratuitement par mail et sur votre smartphone:
Comparez les prix des activités