Logo Generation Voyage

8 points où Lyon surpasse Paris

8 points où Lyon surpasse Paris

8 raisons de visiter Lyon

Paris a beaucoup pour plaire, on est tous d’accord à ce sujet. De magnifiques musées, de grandes avenues, une célèbre tour pointue et des milliers de cafés où vous pouvez vous asseoir et profiter du moment présent dans l’une des plus belles capitales du monde.

Mais Lyon est une rivale extrêmement à la hauteur. Plus petite, c’est vrai, la deuxième ville de France possède un raffinement qui fait d’elle un choix vraiment intéressant pour la visiter.

Bien que les suggestions suivantes puissent provoquer des émeutes (ou au contraire de simples haussements d’épaules) du côté des Champs-Elysées, il y a un certain nombre de choses sur lesquelles Lyon surpasse la capitale française. Huit, en fait.

1. Le vin

Presque tout le monde en France aime le vin. Mais contrairement à Paris, qui consomme mais ne produit rien, Lyon apporte sa bouteille à la fête. Et même beaucoup de bouteilles… Lyon est la porte d’entrée de la région viticole du Beaujolais, qui s’étend immédiatement au nord de la ville. Depuis la cité des gones, vous pouvez partir explorer ces vignobles ou bien faire quelques achats judicieux dans les excellentes boutiques de vin disséminées dans la ville.

2. Notre-Dame

Basilique Notre Dame de Fourvière, Lyon

Flickr – Navin

La Cathédrale Notre-Dame de Paris est une icône française inimitable, surtout si vous aimez les longues files d’attente et les pigeons. La Notre-Dame de Lyon, la Basilique Notre Dame de Fourvière, est tout simplement plus belle. Une jeune fille (construite entre 1872 et 1884) comparée à la grande dame de Paris (construite entre 1163 et 1345), elle repose magnifiquement au sommet de la colline de Fourvière, offrant une vue plongeante sur les rues du bord de la rivière, et par temps clair, sur les sommets enneigés des Alpes.

3. Musique en plein air

Amphi Nuits de fourviere Lyon

Flickr – Darkroom Daze

Lyon sait comment recevoir pour la saison estivale. Le festival des Nuits de Fourvière présente quelques 60 spectacles (rock, musique classique, théâtre…) à travers les chaudes soirées de juin et juillet. Les précédentes éditions de ce grand festival ont vu Lou Reed, Bjork et Sting. Celle de 2014 comprend les inconditionnels de la pop française Phoenix et les vétérans indépendants américains les Pixies. Il y aura aussi Stromae, Elton John et bien d’autres.

En comparaison, la capitale française a de nombreux événements qui ont lieux dans des salles modernes dignes de son statut et de sa taille, mais elle ne peut pas rivaliser avec la scène phare du festival lyonnais : la majorité des performances des Nuits de Fourvière se déroulent au cœur des gradins du principal amphithéâtre romain de Lyon, qui date de l’an 15 avant J.C.

4. L’histoire cinématographique

Paris sert de décor à de nombreux films : « Moulin Rouge », « Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain », « Minuit à Paris ». Mais Lyon a quasiment inventé le cinéma. Du moins, deux de ses personnalités les plus célèbres s’en sont chargées. Auguste et Louis Lumière sont les inventeurs de la première caméra (le cinématographe) en 1892. Vous pouvez rendre hommage à leur travail à l’Institut Lumière de Lyon, où l’on peut visiter un musée et un cinéma.

5. La gastronomie

Paul Bocuse Lyon

Flickr – Alain Elorza

Paris est très bonne derrière les fourneaux. Et Lyon estime qu’elle est encore meilleure, et c’est bien possible. Celle que l’on surnomme également la capitale mondiale de la gastronomie a parmi ses restaurants L’Auberge du Pont de Collonges, un temple légendaire de la gastronomie gauloise qui compte trois étoiles au guide Michelin. Il est supervisé par le chef français et « pape de la gastronomie » Paul Bocuse, qui a maintenant 88 ans, mais qui reste encore un maître dans sa signature, la soupe aux truffes noires.

Il y a aussi La Mère Brazier, qui vit sous l’œil aguerri de Mathieu Viannay, et qui dispose, lui, de deux étoiles Michelin.

6. Les parcs

Parc de la Tête d'Or Lyon

Wikimedia – TwoWings

Paris n’a pas vraiment de grand espace vert, sauf si vous comptez les Jardins des Tuileries, qui sont principalement recouverts de gravier, et ne sont donc pas verts mais blancs. Mais Lyon a le Parc de la Tête d’Or qui, avec ses 117 hectares recouverts d’herbes et d’arbres, s’acoquine au Rhône dans le sixième arrondissement. Vous pouvez prendre une barque sur le lac, faire du vélo sur les sentiers, ou simplement vous allonger à l’ombre.

7. L’histoire romaine

Dans les chiffres, Paris et Lyon se partagent les points sur ce match.

Jules César foula le sol de Lutetia (Paris) avec ses sandales en 52 avant J.C. Lyon ne vit que sa première toge quand elle fut fondée sous le nom de Lugdunum une décennie plus tard en 43 avant J.C. Mais Lyon a été la ville plus importante sous la domination romaine. Les ouvrages romains de Lyon sont presque aussi impressionnants aujourd’hui qu’ils l’étaient à l’époque des gladiateurs, en particulier les vestiges de ses bains publics et l’amphithéâtre géant sur ​​la colline de Fourvière qui se trouve au Musée gallo-romain.

8. Les rivières

Lyon, Rhône

Flickr – Daniel Jolivet

Pourquoi les Romains édifièrent Lugdunum à l’endroit où repose Lyon aujourd’hui ? Parce que c’était l’endroit idéal pour s’établir. A l’ouest des Alpes, c’était un lieu d’étape parfait à mi-hauteur de la France et pas trop loin de la ville mère, Rome. Mais par dessus tout, c’était parce que le site avait 2 rivières.

Le Rhône, qui est si long qu’il prend sa source en Suisse, se courbe à travers le centre de Lyon. Et il en va de même avec la Saône. Les deux se rencontrent dans le quartier bien nommé de La Confluence. Paris, en revanche, n’a qu’un fleuve, la Seine.

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Lyon
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi
Retrouvez également Generation Voyage gratuitement par mail et sur votre smartphone: